Qu’est-ce qu’une Colocation pour Sénior ?

Mathieu decultis - La colocation pour séniors
Le mot de Mathieu

« Nous avons tous de lointains souvenirs de vie partagée, à l’internat, en colonie ou en colocation. Nous sommes nombreux à avoir ri aux éclats devant l’Auberge Espagnole, ce film de Cédric Klapisch qui retrace le quotidien d’un étudiant français parti étudier à Barcelone. Vivre en colocation, c’est souvent associé à la jeunesse, l’insouciance, la fête.

Aujourd’hui la colocation n’est plus uniquement réservée aux étudiants : de nombreux jeunes actifs en font le choix, souvent par nécessité économique et par désir de sociabilisation. Et puis les séniors. Les anciens. Les vieux. Les vieillards. Les papis. Les mamies…. A un âge où faire la fête n’est malheureusement plus souvent d’actualité, où les soirées beerpong ont laissé la place aux feuilletons de l’inspecteur Derrick, où « N’oubliez pas les paroles » est plus présent dans la maison que TikTok ; à un âge où l’isolement peut devenir mortel, faire le choix de vivre en colocation c’est « ajouter de la vie aux années ».

La colocation pour séniors, qui est le terme mainstream, pourrait aussi s’appeler habitat alternatif, intermédiaire ou inclusif, domicile partagé, pension de famille, coliving. Les mots ont un sens, une nuance. Habiter n’est pas un concept, c’est un fait. La première des considérations chez Maisons Marguerite, c’est avant tout d’être chez soi. Dans « sa » maison. »

Pourquoi Choisir la Colocation Entre Seniors ?

Liberté au Quotidien

Faire le choix de vivre dans une colocation senior, c’est l’inverse d’une entrée en établissement. C’est vouloir garder sa liberté, gérer son emploi du temps, garder son rythme. C’est être chez soi, à plusieurs. C’est aller et venir, en fonction de ses envies et de ses capacités. C’est avant tout partager, échanger, vivre.

Environnement Sécurisé

Lorsque l’on est seul chez soi dans une maison devenue trop grande, difficilement adaptable, que la contrainte de l’entretien de la chaudière ou la crainte des escaliers trop abrupts rendent le quotidien stressant, on a besoin de sécurité. Les colocations pour seniors sont adaptées pour offrir sécurité et tranquillité d’esprit aux personnes âgées : luminosité, confort, mobilité, tout est pensé pour que chacun se sente bien, serein.

Lien Social

Habiter à plusieurs c’est maintenir le lien social, partager au quotidien nos joies, nos peines, nos humeurs. C’est se retrouver autour d’un repas, d’une activité. L’un des avantages de la colocation pour seniors réside dans le fait qu’ensemble on est mieux. « Ça fait du bien d’entendre du bruit dans une maison » nous a dit Paulette quelques jours après son arrivée dans sa Maison Marguerite.

Quelles Sont les Infrastructures d’une Colocation pour Personne Âgée Chez Maison Marguerite ?

Colocation pour sénior

Les Chambres

Comme à la maison, la chambre représente la partie intime du logement : « sors de MA chambre ! » disant Manon à son petit frère en le chassant tel un bandit, comme pour mieux garder son territoire. « On se retrouve dans ma chambre » disait Marguerite à Lucien alors que les autres débarrassaient la table tranquillement… Au sein des Maisons Marguerite, chacun dispose de sa chambre, de son univers, intime et personnel que l’on ouvre aux autres. Ou pas.

Les Éléments Inclus dans une Chambre

Nos chambres sont équipées pour répondre aux besoins et au confort attendus lorsque l’on est dans le grand âge : un lit adapté, un fauteuil relax, un bureau et un frigo pour les en-cas. Dans chaque chambre, vous trouverez WC et salle de bains adaptés pour que chacun reste maître de son rythme, de son intimité et de son autonomie. Ces aménagements contribuent à créer un espace à la fois fonctionnel et accueillant. Bien sûr chacun est libre d’apporter ses effets personnels afin de renforcer le sentiment de « chez soi ».

Déplacement et Accessibilité

L’accessibilité est essentielle pour assurer le bien-être de chacun. Marcher 10 mètres ou gravir 5 marches peut s’avérer être insurmontable lorsque la mobilité n’est plus au rendez-vous et que le logement n’est pas adapté. Nous veillons à ce que tous les espaces soient facilement accessibles, en installant des ascenseurs ou des monte-personnes, des repères visuels, des bacs de jardinage à hauteur, du mobilier adapté. C’est en permettant aux colocataires de se déplacer librement et en toute sécurité au sein de leur maison que l’on contribue au maintien à domicile.

Où Trouver un Habitat Partagé pour Sénior ?

Trouver un habitat partagé pour seniors adapté à vos besoins et à vos attentes est une étape cruciale dans la décision de transition vers ce nouveau mode de vie. Les maisons partagées pour seniors, comme celles proposées par Maison Marguerite, sont situées dans des environnements calmes et sécurisés, souvent à proximité des services essentiels, des commerces, de la vie. Implantées un peu partout en France, notre champ de Marguerites pousse lentement, naturellement.

Fonctionnement d’une Maison Partagée pour Sénior

A sein de chaque Maison, trois maître(sse)s de Maison interviennent 7J/7J pour aider à la vie quotidienne : les courses, le ménage, l’aide aux repas, le linge… tout est prévu pour que chacun(e) se sente chez soi, en sécurité, en confiance. Bien évidemment les colocataires sont libres de participer ou non aux tâches de la maison.

En ce qui concerne les problématiques de santé et de soins, l’appel à un service extérieur est coordonné, facilitant ainsi le passage quotidien des infirmier(e)s, aides soignant(e)s et autres professionnels de santé.

Coût d’une Colocation pour Sénior

Les niveaux de vie et l’accès au foncier sont très disparates sur le territoire Français, et l’implantation d’une Maison Marguerite fait face à une réalité économique : le prix de l’immobilier. Quoi qu’il en soit, chez Maisons Marguerite, nous nous engageons à proposer des habitats de qualité à un prix abordable. Il est important pour nous de concilier équilibre financier et proposition de logement accessible. Cela dit, que vous habitiez au fond de la Haute Loire ou sur la Côte Atlantique, le loyer ne sera forcément pas le même…

Chez Maisons Marguerite, nous défendons l’idée que la colocation reste populaire, dans le bon sens du terme, donc accessible et à portée de tous. Bien sûr il y a toujours moins cher, mais comparons ce qui est comparable : nous serons toujours moins cher qu’un EHPAD, car nos frais et investissements sont structurellement moins importants et nous ne sommes pas des établissements médicalisés. L’offre est aussi tout à fait différente : les EHPAD sont essentiels lorsque la dépendance s’installe. Nous serons souvent plus chers qu’une résidence aux tarifs agressifs car si l’on considère les offres affichées par ces structures et que l’on ne lit pas entre les lignes… on peut se faire avoir.

Avec un reste à charge moyen de 1 650 € par mois, les colocations seniors proposent une solution d’hébergement accessible au plus grand nombre.

Les aides supplémentaires APA ? ALS ? Crédit d’Impôts ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) vise à couvrir tout ou partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile ou à contribuer partiellement aux frais d’accompagnement dans une structure d’accueil. Son montant est déterminé selon un barème national ajusté en fonction des revenus du demandeur et de son degré de dépendance (évaluation GIR), ce qui signifie que chaque dossier bénéficie d’une allocation propre.

L’Allocation de Logement à Caractère Social (ALS), délivrée sous conditions de ressources par la CAF, est calculée en fonction de divers critères. Une simulation peut être effectuée en ligne sur le site de la CAF ou en contactant directement cet organisme.

Le crédit d’impôt représente un avantage fiscal pour soutenir le financement de l’accompagnement des personnes âgées. Les dépenses engagées pour rémunérer une aide à domicile donnent droit à un crédit d’impôt équivalent à 50 % des frais engagés, plafonné à 12 000 € par an.

Lorsque la vie nous rend fragiles, lorsque le poids des années se fait sentir dans les gestes du quotidien, lorsque la solitude l’emporte trop souvent sur la convivialité, il existe des solutions. Les Maisons Marguerite en sont une, proposant des habitats en colocation adaptés, abordables et surtout à taille humaine.

Parce que vivre vieux peut être synonyme de vivre heureux.